Bulletin de prevision d'echouement des sargasses pelagiques sur la Guadeloupe

Lundi 22 juillet 2024

Carte de risque d'échouement pour les 4 prochains jours

Map et légendes de la carte

Indice de confiance

3/5

Prévisions pour les 4 prochains jours

Les arrivages locaux persistent dans un flux d'est et d'autres algues sont en transit.

Les images du 19 et du 21 ont servi à cette analyse .

Le flux dominant est de secteur est autour de nos îles.

Au nord de la Guadeloupe, la plupart des radeaux est poussée par le flux vers la Mer des Caraïbes ou les îles plus au Nord. Mais quelques filament sont en cours d'atterrissage sur la côte Nord-est de la Grande-Terre. Cet arrivage va se pour suivre encore quelques jours de façon plus ou moins continue.

Beaucoup de nuages ces derniers jours, au sud de la Désirade et entre Marie-Galante et le paillon guadeloupéen. De nombreux petits radeaux ou filaments sont en transit dans cette zone vers le Canal des Saintes pour la majeure partie d'entre-eux. Quelques arrivages, plutôt épars, peuvent se produire ici ou là, surtout sur le littoral exposé au flux de secteur est de ces îles, en particulier l'est de la Basse-Terre, voire le nord des saintes, au gré des effets de brise. Cette alimentation va se poursuivre quelques jours encore avec des arrivages plus notables localement avec l'arrivée d'une petite vague de radeaux plus organisés venant de l'est durant les 4 prochains jours.

A l’est et au sud-est de Marie-Galante, ainsi que dans le Canal de Dominique, la majeure partie des radeaux détectés est poussée par le flux vers l'ouest. Des arrivages plus ou moins répétitifs vont se produire sur l'Est et le Sud-Est de Marie-Galante durant le week-end.

L'est des saintes semble plus épargné grâce au flux mais des arrivages ponctuels restent possibles.

Tendance pour les 2 prochaines semaines

Échouements fort probables pour les 15 prochains jours

Les sargasses détectées sur l'Atlantique proche et autour de la Barbade ont de fortes probabilités de venir menacer les côtes de nos iles durant les deux prochaines semaines.